Nos métiers

Technicien.ne de l’intervention sociale et familiale (TISF)

Vous faites preuve d’une grande capacité d’adaptation et vous souhaitez vous engager dans une profession au cœur du lien social.

En quelques mots

Le·la TISF élabore le projet d’intervention avec son responsable. Il.elle intervient au domicile des familles confrontées à des difficultés pouvant affecter l’équilibre de la cellule familiale, le lien parental, l’inclusion sociale, la protection de l’enfant, son développement et son éducation. Le.la TISF mène également des actions de prévention périnatale auprès des mamans, avant comme après la grossesse. Il.elle intervient le plus souvent dans le cadre de prestations CAF, de prestations d’aide sociale à l’enfance, d’action de prévention en PMI ou en complément d’une mesure d’action éducative ou de placement. Il·elle joue un rôle dans le repérage des situations de maltraitance. Il·elle peut également proposer des actions collectives afin de renforcer le lien social.

Un métier au cœur du lien social

Film réalisé par l’association AAFP 13

En pratique : être au plus près des familles

Travailleur social à part entière, le·la TISF soutient et accompagne les familles à leur domicile. Son champ d’intervention est centré sur les difficultés rencontrées par les familles, avec un rôle d’accompagnement social, d’insertion et de soutien à la fonction parentale. C’est par la réalisation d’actes partagés de la vie quotidienne que le·la TISF va pouvoir gagner la confiance des familles :

  • Faire avec la famille des gestes de la vie quotidienne dans un but éducatif et de soutien à la parentalité (travail sur l’hygiène et l’image de soi, jouer ensemble pour apprendre à respecter les règles, gérer son budget…).
  • Avoir un rôle d’aide et d’accompagnement pour favoriser l’intégration de la famille dans son environnement (démarches administratives).
  • Proposer et animer des ateliers à thème regroupant des familles pour favoriser le lien social (informations citoyennes sur les droits et les devoirs, cuisine).
  • Encadrer les droits de visite des parents qui se sont vus retirer la garde de leur enfant.
  • Produire des écrits professionnels qui servent notamment de support aux actions et d’aide à la décision pour les partenaires.
Technicienne de l'intervention sociale et familiale prenant soin d'un enfant

Savoir-être…

S’impliquer dans le quotidien de familles ou de personnes en difficulté n’est pas anodin.
Il s’agit d’un métier qui nécessite du tact, un fort intérêt pour la relation d’aide, en même temps qu’une capacité à s’extraire des situations pour conserver de la neutralité.
La faculté d’adaptation à des situations très diverses est donc indispensable.
Les métiers de l’accompagnement social exigent discrétion voire secret professionnel.

Petite fille faisant ses devoirs avec sa nounou

…Et savoir-faire

Connaître les dispositifs et les institutions en lien avec le métier et savoir coopérer avec les différents partenaires (autres travailleurs sociaux et professionnels de santé). Produire des écrits professionnels qui servent de supports aux actions.

Autonome mais pas seul !

Le·la TISF intervient sous la responsabilité d’un·e responsable hiérarchique qui organise ses journées et le·la supervise. C’est aussi un travail de partenariat car d’autres travailleurs sociaux et/ou professionnels de santé peuvent intervenir autour de la famille, par exemple : l’assistant·e social·e, les équipes de l’aide sociale à l’enfance, la sage femme en période périnatale…

Comment devenir TISF ?

Vous pouvez devenir TISF par la formation, l’alternance et/ou la Validation d’Acquis de l’Expérience (VAE) vous permettant d’acquérir le Diplôme d’État de Technicien de l’Intervention Sociale et Familiale.

*Source : www.aideadomicile-labranche.fr/

Etre TISF chez Viexidom, c’est :

  • Intervenir à domicile auprès de familles, d’enfants ou d’adolescents, de personnes en réinsertion sociale ou professionnelle…
  • Travailler en équipe au sein de notre pôle accompagnement à la parentalité sur un secteur géographique déterminé,
  • Travailler en collaboration avec les autres intervenants de l’association : auxiliaires de vie sociale, aides à domicile
  • Ne pas rester seul car vous bénéficiez de mesures de soutien qui facilitent votre quotidien : accompagnement par un responsable de secteur, véhicules de services, smartphone professionnel, astreinte…
  • La possibilité de développer ses compétences par la formation ou d’évoluer dans son parcours professionnel.