Actualités

Le centre de santé infirmier soigne les personnes les plus précaires

Structure de soin de premier recours, le centre de santé infirmier de Viexidom fait de l’accès à la santé une de ses priorités. Ainsi, en partenariat avec l’association Aide Accueil, il met en place à Angers une permanence de soins infirmiers pour les personnes démunies.

Favoriser l’accès aux soins

En France, près d’un Français sur trois a renoncé à se faire soigner ces 12 derniers mois. (Selon un sondage CSA réalisé pour Cofidis – septembre 2018). Les difficultés financières figurent parmi les principaux motifs et touchent particulièrement les personnes les plus précaires.

Pour réduire ces inégalités, les politiques publiques ont mis en place des dispositifs permettant de faciliter l’accès aux soins des personnes les plus vulnérables (CMU, AME…). Toutefois, les personnes vivant à la rue sont plus nombreuses à renoncer aux soins que le reste de la population. Complexité des démarches, méconnaissance de leurs droits, difficultés d’ordre administratif, isolement.. expliquent ce renoncement.

Viexidom lance donc en collaboration avec Aide Accueil, une permanence de soins infirmiers pour aller vers les personnes les plus exclues.

Des soins infirmiers pour les personnes en situation de précarité

Depuis le 8 décembre 2021, le centre de santé assure une à deux fois par mois, une permanence de soins infirmiers. Celle-ci s’adresse aux personnes à la rue accompagnées par le pôle « Veille Sociale » de l’association Aide Accueil :

  • Au sein de l’accueil de jour situé Place Léon Jouhaux à Angers
  • Et lors des petits déjeuners servis tous les jours sur de Crimée.

L’objectif est d’intégrer progressivement des personnes en grande précarité dans un parcours de santé. Il s’agit notamment d’assurer des soins de premier niveau : pansements, distributions de traitements ponctuels…. En lien avec les travailleurs sociaux d’Aide Accueil, le centre de santé pourra également accompagner les personnes dans l’ouverture ou le renouvellement de leurs droits (carte vitale, complémentaire santé solidaire, aide médicale d’urgence…) ou les orienter vers des médecins traitants ou des professionnels de santé spécialistes. Enfin, l’équipe d’infirmiers pourra mettre en place des actions de prévention et d’éducation à la santé. Il pourra s’agir par exemple de repérer des fragilités, de veiller à la bonne prise ou au bon usage de médicaments, de suivre les régimes alimentaires…

A propos d’Aide Accueil

Créée en 1985 et basée à Angers, l’association accueille, alimente, héberge et accompagne les personnes en grande précarité. La plupart du temps elles sont dépourvues de logement ou vivent dans des situations très précaires (rue, squat, chez des tiers, en caravane…).